0
0 Dans Vie d'entrepreneur/ Vie de femme

Oser le changement

Changement, nouveau départ…

Deux mots, des expressions que l’on entend bien souvent lorsque nous sommes à la croisée des chemins.

Et qui parle de changement, parle de mouvement d’une situation A vers une situation B.

Très souvent, quand le mot CHANGEMENT apparaît dans nos vies, c’est le signe que quelque chose ne va plus, ou du moins qu’on a besoin d’une mutation, d’une amélioration ou encore d’une transformation. En gros, ça annonce la fin de quelque chose.

Nous sommes alors invités à l’ACTION puisque l’action induit la modification en vue de passer d’un état à un autre.

Pour chaque saison dans ma vie, il m’a fallu changer des habitudes, mon état d’esprit et faire confiance à Dieu dans le processus. Ces changements n’étaient pas forcément agréables sur le moment. Je dirais même que certains étaient douloureux….très douloureux…et que la tentation de revenir en arrière pouvait pointer son nez. Mais, force est de remarquer que j’en suis toujours sortie grandie.

Pour qu’il y ait changement, il faut nécessairement :

  1. une prise de conscience, ensuite
  2. un diagnostic, puis
  3. une prise de décision, et enfin,
  4. un passage à l’action pour voir le changement opérer.

Sauf que, entre les points 3 et 4, il y a une étape bien importante que l’on néglige trop souvent. Je pourrais la qualifier comme étant l’étape de la lumière car en décidant de changer, on se prépare à quitter la noirceur d’une situation donnée pour aller vers la lumière. Comprend que tant qu’on n’a pas accepté de changer, on reste dans le noir. Rien ne bouge. On stagne même. Par contre, une fois que l’on passe le cap, la lumière apparaît. Avec le mouvement, tout semble s’éclaircir pour ensuite devenir clarté.

Mais une question demeure : changer pour faire quoi, comment et avec qui ?

Le plus difficile à faire dans un processus de changement, c’est de savoir quoi faire afin que les choses bougent. Et très souvent, nous bloquons à cette étape. Soit parce que nous avons laissé les choses aller sans s’en préoccuper, soit parce que nous sommes pris dans un cercle répétitif, soit parce que simplement nous avons peur.

Et quand la peur s’invite, aucun changement ne peut être possible.

Rappelle-toi cet adage qui dit qu’on ne peut faire d’omelette sans casser les œufs. Tu peux autant aimer les œufs qu’aimer les omelettes. Mais pour avoir l’un, il faudrait faire mourir l’autre. Si tu as peur de casser les œufs, tu ne mangeras pas cette belle omelette, si délicieuse et savoureuse à laquelle tu aspires.

Œuf ou Omelette ? Changer ou procrastiner ?

Aller de l’avant ou rester dans sa zone de confort ?

Pour réussir un changement, nous avons besoin très souvent de boosters : ce peut être ton époux, un(e) amie, ton pasteur, un(e)coach, ou même tes enfants. Ces personnes peuvent bien souvent nous aider à passer le cap, à chasser la peur et nous encourager dans un sentiment de force de courage et de détermination.

Attention, ces aides ne doivent pas devenir des béquilles.

Il est impératif dans un processus de changement, de vaincre, sinon de chasser avec la plus grande énergie ce sentiment de peur qui est l’ennemi même du changement.

La peur nous maintient dans un état de lassitude, d’échecs répétés et de non accomplissement. Quelqu’un qui a peur, perd totalement confiance en lui.

La peur tue l’action…

Mais au fait, de quoi avons-nous peur ?

La plupart du temps, nous avons peur du regard des autres, du qu’en diras t’on ?

Et cette peur-là vient souvent du fait que nous ne connaissons pas notre véritable identité. A qui plaire ? À nous-mêmes, à Dieu, ou aux autres.

Une chose est sûre, Dieu ne voudrait pas que l’on tombe dans un sentiment d’autosatisfaction qui nous emmènerait à l’orgueil. Il ne souhaiterait pas non plus, que nous fassions du regard des autres une idole. Car à lui seul reviennent la gloire et l’honneur. Mais ce qu’Il voudrait, c’est que nous nous voyions tels que lui nous voit, que nous nous comportions tel que Lui nous a positionné, que nous osions nous laisser guider par Son esprit en ayant la certitude que tout concoure au bien de ceux qui croient en L’Éternel.

Encore aujourd’hui, je continue ce processus afin d’être pleinement ancrée dans mon identité en Lui. Que peu importe les circonstances qui se dressent devant moi, tant que je me laisse conduire par Lui, il me tiendra la main.

Si tu traverses les eaux, je serai avec toi ; Et les fleuves, ils ne te submergeront point ; Si tu marches dans le feu, tu ne te brûleras pas, Et la flamme ne t’embrasera pas. (Esaïe 43.2)

Alors, dès que tu penses changement, commences d’abord par chasser la peur de ton esprit.

La Parole te dit « L’amour parfait bannit la crainte ». (1 Jean 4.18) 

Accroche-toi à cette parole vivante. Dieu t’aime d’un amour inconditionnel, qui dépasse tout entendement. N’aie crainte.

Le changement est la clé de la réussite. Le changement est l’assurance d’une vie nouvelle, une occasion de faire autrement, de faire mieux. Le changement ouvre des univers de possibilités que la peur nous avait dérobés.

LE changement est activation, mouvement, victoire.

Réalises-tu que lorsque tu passes le cap et que tu regardes en arrière, tu te surprend même du chemin parcouru ?

« La progression est impossible sans changement »

Ose sortir de sa zone de confort.

N’aie pas peur des changements, ils mènent à de nouveaux départs.

N’oublie pas que la transformation viendra de toi, pour ensuite toucher ton couple et enfin se déverser sur ta famille.

Avec amour,

Inscrivez-vous à la newsletter!

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse