0
0 Dans Lifestyle/ Vie de femme

L’impact de nos paroles

L'impact de nos paroles - Van & Style

Il nous parait évident qu’en tant que maman, nous fassions toujours attention à ce que nous disons, que ce soit aux autres, à notre mari ou même à nos enfants.

Mais on se rend aussi vite compte que, malheureusement, ceux qu’on blesse le plus en paroles sont les plus proches de nous. Et on se justifie en disant ou pensant :

« Je suis en colère, je ne peux pas me laisser faire », « Il est plus fort que moi, il va encaisser », « il faut que je me fasse respecter », « je suis comme ça », « je dis ce que je pense », etc. Et quand les émotions embarquent, c’est encore pire.

Je vais donc te parler d’un des défis de maman et d’épouse (en tout cas, un des miens, hihi) : contrôler sa « langue ».

Lorsque j’étais enfant, au primaire, j’ai été victime d’intimidation. Et Dieu sait que dans la cour d’école, les « petits camarades » peuvent être cruels sans se rendre compte des conséquences. Je me rappelle cette sensation de nœud à l’estomac à l’approche du portail de l’établissement. Le plus difficile était que mes amis les plus proches s’étaient eux-mêmes retournés contre moi, par peur des représailles disaient-ils. Je me suis sentie rejetée, humiliée, isolée et sans défense. Aller à l’école était devenu un calvaire. Mais devant garder la face, au fil du temps, je me suis construit une carapace et j’ai mis en place des mécanismes de défense….dont ma « langue ».

Ce n’est que bien plus tard (quasi à l’âge adulte) que je me suis rendue compte qu’à plusieurs reprises j’utilisais ma langue (mes paroles) comme une arme pour me défendre mais aussi pour blesser afin de me protéger davantage.

« De sa (ma) bouche sortait une épée aiguisée à double tranchant… » (Apocalypse 1:16)

Dieu ayant agit en moi, j’ai compris qu’il  était primordial de veiller à utiliser mes mots de la bonne façon, car comme le dit le Proverbes :

« La vie et la mort sont au pouvoir de la langue. » (Proverbes 18.21)

Autrement dit, l’impact de nos paroles sur nos enfants, notre conjoint, notre entourage et même sur notre propre vie peut être soit constructif soit destructif. Et je suis sûre que tu préférerai être porteuse de vie.

Mais nous devons aussi apprendre à bien manier la Parole de Dieu, car elle-même est

« vivante et efficace, plus tranchante que toute épée à double tranchant (…)» (Hébreux 4.12).

 

D’abord, ce que tu te dis à toi-même

Les mots que tu utilises au quotidien pour toi-même, pour ta vie, pour tes projets etc. ont une puissance dont tu dois saisir la force. Ils ont un impact non seulement sur la personne que tu es mais aussi sur celle que tu veux devenir.

Si ces phrases résonnent dans ta tête :

  • Je suis moche
  • Je ne réussirai jamais
  • Je ne m’en sortirai pas
  • Je suis trop grosse, personne ne voudra d’une personne comme moi
  • Dieu n’exauce pas mes prières, je ne suis pas digne
  • Ces promesses ne sont pas pour moi
  • Je ne guérirai pas
  • Je vais mourir à l’âge de 50 ans comme untel
  • Je n’ai aucun talent, je suis bonne à rien
  • Je fous toujours tout en l’air
  • Je ne sortirai jamais de cette misère…
  • etc.

 Bannis-les tout de suite !

Ces mots sont des graines que tu sèmes et qui vont prendre vie. Alors, commences à utiliser ta bouche pour proclamer les bénédictions que tu veux voir réaliser dans ta vie, même si au début, tu trouves ça ridicule et que tu n’y crois. A force de te les répéter, tu vas finir par t’en convaincre et te les approprier ! Tu seras en fait, en train de les prophétiser.

  « Regardez les bateaux ! Ils sont grands, et ce sont des vents très forts qui les font avancer. Pourtant c’est avec un petit morceau de bois qu’on les dirige, et ils vont là où le pilote veut. La langue, c’est pareil. C’est une petite partie du corps, pourtant elle peut se vanter de grandes choses » (Jacques 3.4-5)

Ta langue est alors le gouvernail de ta vie. Utilise tes paroles pour donner LA DIRECTION que tu veux à ta vie.

Déclare alors que :

  • Dieu a pour moi des projets de paix et de bonheur pour moi et ma famille
  • Je serais la tête et non la queue
  • Je suis une créature merveilleuse
  • J’ai bien plus de valeur que les perles
  • Je suis aimée
  • Je n’ai rien à craindre, le Seigneur combat pour moi. L’Éternel des armées précède mes pas
  • La victoire est déjà remportée
  • Tout concoure aux biens de ceux qui mettent leur confiance en l’Éternel
  • Je puis toutes choses par celui qui me fortifie
  • Mes entreprises seront prospères
  • Ma maison sera un havre de paix et de joie
  • Etc.

Pour être honnête, le « je suis une créature merveilleuse », j’ai eu beaucoup de mal à me l’approprier, mais je sais désormais que ma vision de moi-même n’est pas celle de Dieu. Pour t’encourager au quotidien, rien de tel que des tableaux qui habilleront tes murs. Je te propose ceux-là qui sont disponibles en téléchargement instantané. Je t’invite également à lire les articles s’y référant:

Elle respire la force et la dignité : Sache que tu es une femme de valeur, tu peux regarder l’avenir avec confiance.

Affiche "La femme de valeur respire la force et dignité"

Les flots peuvent mugir, les montagnes peuvent chanceler, les combats peuvent continuer mais si nous avons invité Dieu à entrer dans notre foyer, notre maison et notre vie, alors Dieu est là au milieu d’elle, car « elle » c’est nous, en tant que femme qui faisant face à toute sorte de circonstances, mais « elle », c’est aussi notre situation, notre vie.

Satan est le maître dans l’art de tromper. Il peut te faire croire que ta situation est sans issue, que tu es vouée à vivre tes combats éternellement, que peu importe tes efforts, chez toi, ce sera toujours le chaos. Eh bien, Dieu, lui te dit qu’il remplira de nouveau ta bouche de rires (peu importe les circonstances) et qu’il te fera pousser des cris de joie (car tu es victorieuse ! Tu peux célébrer !)

Il remplira de nouveau ta bouche de rires, il te fera pousser des cris de joie" (Job 8.21)

 

Ce que tu dis aux autres

Ce raisonnement est aussi valable pour les personnes de notre entourage, en particulier ton mari et tes enfants. Je sais bien qu’en général, on est tous conscientes que les encouragements sont plus puissants que les critiques. Mais si tu es sans cesse en train de leur répéter :

  • Tu es toujours maladroit
  • Tu ne comprends jamais rien
  • Tu n’es pas assez bon à l’école
  • Tu ne fais aucun effort, tu es paresseux
  • Tu as toujours la poisse
  • Tu n’es même pas capable de subvenir aux besoins de ta famille
  • Tu as toujours mauvaise mine
  • Tu es négative
  • Etc.

Tu ne mesures pas le poids ni les conséquences que ces paroles peuvent avoir dans leur vie. Et pourtant, je me doutes bien que tu ne veux que le meilleur pour ton mari et tes enfants. Le problème est que l’on sort sans trop réfléchir tous ces petits pics.

« Regardez ! Il faut seulement une petite flamme pour mettre le feu à une grande forêt. La langue aussi est comme une flamme, c’est là que le mal habite. » (Jacques 3.5-6)

Ce qui veut dire que ta langue et donc tes mots peuvent causer les mêmes dégâts qu’un feu ravageant, tant sur le plan moral, psychologique et spirituel. Est-ce réellement ce que tu désires pour ta famille ? Je suis convaincue que non !

Et face aux paroles négatives, la Bible nous confirme que d’une même bouche ne peut sortir bénédiction et malédiction (Jacques 3.10).

Justement, une autre fausse idée est de leur dire (à ton mari ou tes enfants) ces critiques pour les faire réagir. Eh bien, c’est pire ! Au lieu de les booster, ça joue sur leur estime et leur confiance. Je sais bien que le « renforcement positif » à la longue peut t’épuiser quand tu ne vois pas de résultats. Mais je t’encourage à persévérer. Plusieurs citations nous exhorte et nous encourage à utiliser nos mots comme des générateurs de lumière.

C’est en encourageant l’individu qu’on révèle et développe ses meilleurs dons. (Charles Schwab)

On aide plus un être en lui donnant de lui-même une image favorable qu’en le mettant sans cesse en face de ses défauts. (Albert Camus

La créativité est une fleur qui s’épanouit dans les encouragements mais que le découragement, souvent, empêche d’éclore. (Alex F. Osborn)

Ne sous-estime pas la puissance de tes paroles. Elles peuvent raviver la flamme qui s’était éteinte chez ton mari ou chez tes enfants.

Choisis d'être une lumière pour les autres avec tes paroles - Van & Style

 

Comment faire pour contrôler ta langue ?

1. Identifie les situations qui t’amènent à déraper dans tes propos et/ou où ton impulsivité est particulièrement forte au point de porter préjudice. Quand tu les auras identifié, cela te permettra de faire une introspection, comprendre pourquoi ces situations te font exploser. Certaines blessures du passé vont peut-être faire surface, mais ne te décourage pas. Ce sera l’occasion de les cicatriser et ainsi, mettre des garde-fous pour t’éviter de « dérailler ».

 

2. Établis des limites à ne pas franchir dans l’usage de tes paroles. N’hésites pas à dresser une liste de mots interdits. On sait bien que lorsque les disputes éclatent, nos mots peuvent dépasser notre pensées et faire des dégâts inutiles.

 

3. Réfléchis avant de parler pour ne pas laisser l’impulsivité prendre le dessus.

« Je veillerai sur mes voies de peur de pécher par ma langue ; je mettrai un frein à ma bouche […] « (Psaumes 39.2)

 

4. Accepte de pouvoir te taire parfois 🙂 Je te garantis que cela ne fait pas de toi quelqu’un de faible. Bien au contraire, cela démontrera ta maturité spirituelle.

« Que chacun de vous soit toujours prêt à écouter, qu’il ne se hâte pas de parler, ni de se mettre en colère. » (Jacques 1.19)

 

5.  Impose-toi une discipline de méditation de la Parole de Dieu. Cela va t’aider dans ta maîtrise de soi. Aussi, on sait  que la prière du juste est d’une grande efficacité. Demande à Dieu de t’aider à contrôler ce qui sort de ta bouche.

» Éternel, mets une garde à ma bouche, veille sur la porte de mes lèvres ! » (Psaumes 141.3)

Que notre bouche sert à bénir, construire, encourager, et réconcilier. | Van & Style

Mais que faire avec l’autre côté tranchant de ta langue ?

Autant, tu dois faire attention à tes propos pour être sûre qu’ils soient porteurs de vie. Autant, Dieu t’a donné une langue pour aussi combattre cet ennemi (Satan) qui veut te détourner de ta destinée, veut t’enlever toute joie et tout espoir.

« Puis l’Éternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l’Éternel me dit : Voici, je mets mes Paroles dans ta bouche. Regarde, je t’établis aujourd’hui sur les nations et sur les royaumes, pour que tu arraches et que tu abattes, pour que tu ruines et que tu détruises, pour que tu bâtisses et que tu plantes. » (Jérémie 1 : 9-10)

 Effectivement, avec nos propos, nous pouvons bâtir, planter (pour donner la vie).

Utilise alors ta langue pour semer et récolter de bons fruits !

« De bonnes paroles peuvent être brèves et faciles à dire, mais leur écho est véritablement éternel. » (Mère Teresa)

Mais nous pouvons aussi détruire, ruiner, abattre, arracher (et conduire à la mort) avec nos mots.

L'impact de nos paroles sur notre propre vie et celle de notre entourage - Van & Style

Alors, que tes paroles destructrices soient plutôt dirigées vers Satan pour l’anéantir !

Tu peux déclarer :

« Satan, tu n’as aucune place dans notre famille. Moi et ma famille, nous servons l’Éternel. C’est Dieu qui règne dans nos coeurs. Tout arme forgée contre nous sera sans effet, toutes tes tentatives de nous détourner de notre destinée de bonheur sont brisées dans le nom puissant de Jésus ! »

Ma chère, utilise ta langue pour combattre l’ennemi ! 

Fais sortir la guerrière qui est en toi !

 

N’oublie pas que la transformation viendra de toi pour ensuite toucher ton couple et se déverser sur ta famille.

Si tu veux me partager tes défis, n’hésites pas à m’envoyer un message

Avec toute mon affection,

 

 

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter!

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse