0
0 Dans Célébrations/ Fêtes saisonnières/ Occasions spéciales/ Vie de famille/ Vie spirituelle

Comment partager la Sainte-Cène à la maison

Aujourd’hui, c’est le Vendredi Saint. C’est un jour où nous nous souvenons et réfléchissons à la crucifixion de Jésus Christ notre Seigneur.

Même si nous sommes toujours confrontés au confinement dans nos foyers et que nous ne pouvons pas être ensemble avec les membres de nos églises ou nos frères et soeurs en Christ ce week-end de Pâques, nous pouvons tout de même rassembler notre famille et/ou tout membre vivant sous notre toit et partager ensemble la communion afin de donner un sens à ce Vendredi Saint.

Nous prions pour que vous fassiez l’expérience de l’émerveillement, de la liberté, de l’amour et de la joie que le Christ a manifesté pour vous par sa mort sur la croix en contemplant cette œuvre achevée.

Ce qui suit se veut une ligne directrice et non un ensemble de règles. N’hésitez pas à ajouter et à soustraire selon votre bon vouloir.

Comment partager la communion en tant que croyants

Le partage de la Cène (communion/pain) est l’un des sacrements que Jésus nous a demandé de garder en tant que croyants en Lui – comme l’église.

Avec le confinement actuel à Madagascar et ailleurs dans le monde, nous vous encourageons à partager la Communion dans vos maisons avec d’autres personnes qui sont croyantes aujourd’hui.

Comment partager la Communion ?

1. LISEZ ET PRIEZ : Nous vous encourageons à lire et à aider ceux qui sont là à méditer sur ce sacrement que Jésus nous a demandé de garder et sur son symbolisme. Invitez le Saint-Esprit à se présenter parmi vous pour vous aider à communier avec Dieu le Père et Dieu le Fils.

Lisez et méditez ensemble sur un ou plusieurs des passages suivants avant que l’un d’entre vous ne conduise le groupe de croyants à partager les éléments de la Communion (le pain et le jus) : Matthieu 26:26-29, Marc 14:22-25, Luc 22:14-20 ou 1 Corinthiens 11:23-26.

2. PARTAGER LE PAIN COUPÉ ET LA PRIÈRE : Veillez à ce que chacun ait un morceau de pain – qui symbolise le corps de Jésus, qui a été coupé en morceaux pour nous. Prenez le temps de remercier Jésus pour Sa vie et Sa mort à votre place pour vos péchés dans des prières d’action de grâce (Esaïe 53 est utile à lire).

3.PARTAGEZ LE VIN, LE JUS ET LA PRIÈRE : Assurez-vous ensuite que tout le monde a du jus rouge (à la lumière de la COVID-19, nous vous suggérons d’avoir des tasses séparées). Le jus représente le sang de Jésus qu’il a offert à votre place pour votre péché comme le sacrifice une fois pour toutes qui a effacé nos péchés pour toujours (voir/lire Hébreux 10:12-14) !

Prenez le temps de remercier Jésus pour Son sacrifice expiatoire, qui a effacé tous les péchés de ceux qui ont cru en Lui comme leur Seigneur et Sauveur.

4. REMERCIEMENTS : Remerciez Dieu qu’Il nous ait permis de nous réconcilier avec Dieu par la foi en Lui. Passez du temps à adorer Dieu ensemble dans la prière ou en chantant.

Ce repas symbolique est sérieux mais il est aussi joyeux car il nous rappelle notre Sauveur et ce qu’Il a accompli pour nous.

Questions et réponses

– N’avons-nous pas besoin d’être l’église rassemblée pour partager la communion ?

Oui et non. La communion est censée être partagée par l’église réunie. Ce n’est pas un sacrement privé/isolé qui doit être vécu de manière isolée. Elle est destinée à exprimer notre unité en tant que corps de croyants en Jésus. Cependant, des sous-groupes de l’église entière peuvent partager la communion, d’autant plus que vos aînés vous ont encouragé à le faire.

N’avons-nous pas besoin d’un « pasteur » pour bénir les éléments (le jus et le pain) ?

Non. Le jus et le pain n’ont rien de spécial ; ils sont juste le symbole du corps et du sang de Jésus.

– Qui peut communier ?

Les croyants en Jésus. Maintenant, vous pouvez amener n’importe qui dans votre maison à croire en Jésus, et ce serait une belle chose ! Mais à moins que quelqu’un n’ait déjà cru en Jésus, ce repas n’est pas encore pour lui.

– Nos enfants peuvent-ils communier ?

Oui – s’ils ont déjà mis leur foi en Jésus, c’est un grand moment de culte et de prière en famille. S’ils ne sont pas encore assez âgés pour comprendre ou croire, alors ce n’est pas encore pour eux à ce moment-là.

– Faut-il que ce soit du jus de raisin ou du vin ?

Non, mais le fait d’être rouge aide pour le symbolisme. Cependant, si vous n’avez pas de jus rouge, alors utilisez n’importe quelle référence pour indiquer que c’est un symbole du sang de Jésus, indépendamment de ce que vous pouvez utiliser.

*Message transmis par Pasteur Blake, et Merci à Gareth Bowley et à son équipe de l’église Reconciliation Road en Afrique du Sud pour avoir partagé avec nous leur ressource de communion.

D’autres articles qui pourraient t’intéresser :

Une Pâques qui transforme

Célébrer Pâques autrement : la joie dans la détresse

Célébrer une Pâques chrétienne avec les enfants

Et pourquoi pas un brunch pascal ?

Inscrivez-vous à la newsletter!

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse