0
0 Dans Célébrations/ Hospitalité/ L'art de la table/ L'art de recevoir/ Vie de famille

La table, un lieu de refuge pour l’âme

La table, un refuge pour l'âme

Savoir recevoir ? C’est plus que l’étiquette, l’organisation, l’art de la table. C’est d’abord un état du coeur.

Je m’explique :

« Le cœur de l’hospitalité, c’est de déclarer votre table, zone de sureté, un lieu offrant chaleur et nourriture pour l’âme » (Shauna Niequist)

Quand j’étais au Canada, les repas en famille ont été ce qui m’ont manqué le plus. Je pensais beaucoup à l’amour qu’on partageait autour de ces repas, sans forcément m’en rendre compte à l’époque. Je me suis rendue compte de la force que peut donner la famille. Certes, cela semble « normal » et acquis mais, avec le temps, nous réalisons combien ces instants sont précieux.

Nous vivons dans un monde où tout va vite, où la technologie est omniprésente, où nous n’avons plus le temps les uns pour les autres. Tout est en mode accéléré. Même à l’école, dès le plus jeune âge, on bouscule les enfants à manger vite, à finir leur repas le plus rapidement possible pour pouvoir libérer la place. À leurs yeux, les enfants n’y voient aucun inconvénient, bien au contraire, cela leur permet d’aller jouer plus rapidement.

Et arrivés à la maison, c’est re-belotte. On essaie de tout gérer, les devoirs, l’heure du bain, la préparation du repas, le temps de détente en famille, la prière… puis la routine du dodo. La technologie devient même une échappatoire pour plusieurs, car nous envoyons les enfants devant la télévision, la tablette ou l’ordinateur pour avoir un moment tranquille pour préparer le repas ou pour écouter les nouvelles tranquillement. Aucun jugement ici, je le fais aussi.

Arrivés à table, les enfants conservent leur rythme effréné de l’école et finissent leurs repas rapidement, pour pouvoir sortir de table et vaquer à leur occupation. Nous, parents, épuisés par notre journée, nous avons aussi hâte d’aller nous relaxer.

Malheureusement, nous passons à côté d’une mine d’or. Il est essentiel de revenir à la base et de retrouver le plaisir de manger À TABLE, en famille. Et pas seulement pour une question de bonnes manières, d’étiquette ou d’apprendre aux enfants comment savoir recevoir et servir ses invités. Mangeons à table surtout pour les bienfaits que cela apporte.

En effet, partager un repas avec les enfants, la famille ou encore les amis, équivaut à tisser des liens, ouvrir nos cœurs, écouter, partager, donner de l’amour. C’est savoir recevoir.

Les repas partagés peuvent ainsi devenir des lieux puissants d’espoir, de transformation et même de guérison. Et c’est là, tout le cœur de l’hospitalité.

Dans la Bible, les repas occupent aussi une place importante. Le repas donne la vie, dans tous les sens du terme. Jésus veut être notre hôte, et il s’invite.

« Ils rompaient le pain (partageaient le repas ensemble) dans les maisons, et prenaient leurs repas dans la JOIE et la SIMPLICITÉ de cœur. » (Actes 2.46)

Tout est dit dans ce verset…partager le repas ensemble dans la joie et la simplicité…

Encore dans la Bible, les traités d’alliance étaient généralement scellés par un repas. Et même de nos jours, c’est souvent par un repas que sont scellés les contrats entre partenaires d’affaires.

La table est donc un symbole important.

Oui, la table (au même titre que le foyer) devrait être un lieu où on se sent aimé, un lieu où on se sent suffisamment à l’aise pour pouvoir nous exprimer et partager, un lieu de refuge et de sécurité où l’on ne devrait pas avoir peur de parler de nos faiblesses, de nos erreurs, mais aussi de nos envies de changement avec l’assurance d’y trouver un soutien indéfectible, une compréhension qu’on ne trouve nulle part ailleurs, mais aussi une critique honnête toujours dite avec amour.

Et plus nous mettons du cœur à faire de ce moment, un instant d’accueil et d’hospitalité (le véritable savoir-recevoir), plus ses effets positifs sont multipliés. C’est pour ces raisons que j’aime les jolies tables, le fait d’accueillir les autres, d’ouvrir mon cœur, de faire en sorte que mes invités se sentent bien afin de célébrer chaque moment, car ils sont précieux.

 « La Table est un lieu de connexion, de vulnérabilité et de bénédiction » (Barry D. Jones)

Chérissions ces moments passés ensemble, autour des repas, où nous partageons les soucis, les défis mais aussi les bonnes nouvelles et les victoires. Considérons ces instants comme des souvenirs à créer, des moments privilégiés à graver dans nos mémoires et peuvent nous aider quand les temps seront durs.

Créons ces moments privilégiés d’écoute, de pause, de partage qui de font si rares dans notre société d’aujourd’hui et qui pourtant sont si importants pour les êtres sociaux que nous sommes. Et n’oublie pas, que partager le repas à table permet aussi d’inviter Jésus à se joindre à vous.

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi.  » (Apocalypse 3.20)

Voili, voilou, j’espère que cela t’aidera à rétablir ces petites traditions si bénéfiques qu’est » manger ensemble » et ce qu’est véritablement, à mon sens, savoir recevoir.

Sois assurée que la transformation viendra de toi pour ensuite toucher ton couple et se déverser sur ta famille.

Avec toute mon affection,

 

 

 

Inscrivez-vous à la newsletter!

Vous pourriez aussi aimer

Pas de commentaires

Laisser une réponse